26 avril 2018

Saveurs armoricaines, de Marie - Carnet 7-5/4

Marie a rempli très vite la 4e page de son carnet sur la Bretagne gourmande, qui m'est déjà revenu.
Nous trouvons là quasiment  tout ce qui fait le patrimoine gastronomique de cette belle région que nous aimons à savoir : les crêpes de froment, les galettes de blé noir (avec saucisses), le far breton, le Kouign Amann, le petits beurres ou les palets breton en pâte sablée, les confitures à la fraise de Plougastel et le bon cidre. Y figure également tout ce qui vient de la mer comme les coquilles Saint-Jacques d'Erquy ou de Saint-Brieuc,  les moules de Plénestin ou de la baie du 
Mont Saint-Michel ou encore de la baie de Saint Brieuc. 

Pour être complète, cette page met aussi en lumière ce que nous aimons en Bretagne par ailleurs, comme les beaux costumes régionaux et la dentelle, l'artisanat local avec les faïences de Quimper (merci pour le bol à cidre à mon prénom),  les hortensias magnifiques et bien sûr, les mouettes.
Hum, que de délices : on en mangerait bien ! 
A quand mon prochain voyage vers la Bretagne ? 
(si tout va bien, l'an prochain j'espère)

24 avril 2018

Léger comme l'air en avril, de France - Carnet 10-5/1

France a la gentillesse à son tour de me proposer un carnet-navette qui va 
circuler entre nous, sur le thème de la légèreté.

J'apprécie beaucoup ce premier volet empreint de poésie, dans des couleurs douces et/ou 
acidulées, avec des bulles, des fleurs stylisées toutes en spirales,  un aérostat qui s'élève dans les airs avec sa traîne de fanions colorés. Que de transparence dans les bouts de tissu et les fils ajoutés, 
aussi pour la corolle du coquelicot....

Merci France c'est très très beau !

EL33 - Eléphant perché , de Maho

Une belle enveloppe couleur anis dans mon courrier aujourd'hui,  
une jolie écriture calligraphiée et un timbre en rouge, 
et un éléphant tout à fait "perché" (on dirait qu'il a des échasses ou des jambes de girafes)
avec sur le fond,  un fragment de son cuir si particulier.
Merci Maho pour cette composition originale !

23 avril 2018

Pollinisation , pour France - Carnet 8-5/3

Voici déjà le moment du troisième voyage pour le carnet-navette entre 
France et moi, sur le thème  du printemps. 
Partout les bourgeons ont éclaté, dévoilant de nouvelles feuilles toutes froissées, qui se sont vite déployées ;  très vite aussi, les fleurs des végétaux et des arbres se sont ouvertes. C'est alors que commence un ballet incessant, celui des abeilles qui sont à l'origine de 80 % de la pollinisation des fleurs, qui donneront plus tard les fruits et les légumes dont nous nous nourrissons. 
Au tout début du printemps, les apiculteurs procèdent à une visite de leurs ruches, dès que la température extérieure est de 15°. Ils vérifient notamment l'état sanitaire, la présence 
d'une reine, la quantité et la qualité du couvain, la force de la colonie. 

Ils peuvent être amenés à recueillir dans la campagne une nouvelle population d'abeilles agglutinée dans des endroits curieux, comme autour d'un poteau de signalisation ou sur le cadre d'une bicyclette, même si, la plupart du temps, c'est autour d'un tronc ou d'une branche que l'essaim s'accroche.

Protégeons les abeilles : de leur survie dépend la notre.
Même si nous ne pouvons pas grand-chose contre les multinationales de l'agro-alimentaire qui gorgent les sols d'insecticides et autres pesticides, soyons attentifs à laisser dans nos jardins et sur nos balcons des espaces vierges de tous ces additifs qui les font mourir.
***
J'espère que ce mail-art printanier saura te plaire France :je t'en souhaite bonne réception!

22 avril 2018

Les Johnnies et l'oignon rose de Roscoff, pour Marie - Carnet 7-5/3

Marie aime le rose et la Bretagne, moi je suis friande de l'oignon rose de Roscoff .
C'est une belle occasion de raconter l'histoire un peu particulière de cet oignon dans cette nouvelle double page de notre carnet navette dédié à la Bretagne gourmande.

j'ai eu envie de raconter en quelques images (le détail est donné ci-dessous) l'histoire de ces paysans bretons des communes entourant Roscoff,  qui, aux deux-tiers du 19e siècle,  se sont tournés vers cette culture et ont eu l'idée d'en exporter le produit vers l' Angleterre.
Fond expérimental teinté avec 1/2 oignon et peinture acrylique
L'oignon de Roscoff est un produit saisonnier : récolté en août et conditionné jusqu'à fin avril, il est généralement présent à la vente entre septembre et mai. Régalez vous avec ce produit incomparable !
Confit d'oignons de Roscoff au cidre 
J'espère que cet mail art  te plaira, Marie. Voici toute l'histoire que tu connais peut être déjà : 

1647: Frère Cyril, un moine capucin, sema les premières graines dans les jardins du couvent à son retour de Lisbonne.A cette époque, la ville de Roscoff avait une activité essentiellement liée au commerce maritime. Les oignons constituaient un aliment essentiel pour les marins, car ils permettaient de prémunir contre le scorbut, du fait de leur richesse en vitamine C.

Très vite remarqué pour ses qualités gustatives et sa très longue conservation, la culture se développa rapidement dans les environs du port. Au 18ème Siècle, avec le déclin du commerce de la toile, les paysans se tournèrent vers la culture de l’oignon et d’autres légumes sur Roscoff et les communes avoisinantes.

1828 : Henri Ollivier, un jeune paysan de Roscoff, tenta l’aventure d’aller vendre ses oignons en Angleterre : il en revint les cales vides et les poches bien remplies.

L’ histoire de l’Oignon de Roscoff est principalement marquée ce phénomène " Johnny", du surnom donné par les britanniques aux paysans de Roscoff et de sa région (petit Jean).

Chaque année plus nombreux, les Johnnies s’expatriaient dès la fin juillet après le pardon de Sainte Barbe pour aller vendre leurs oignons au porte à porte dans toute la Grande Bretagne, à pied tout d’abord puis à vélo à partir des années 1920. Les oignons étaient tressés pour mieux les conserver et les transporter. Le métier était difficile mais heureusement rentable. Le phénomène connut son apogée dans les années 20 avec 9000 tonnes vendues outre Manche par près de 1 400 Johnnies.

La crise économique des années 1930, la deuxième guerre mondiale, la dévaluation de la livre et le protectionnisme anglais ont ensuite conduit au déclin des ventes outre Manche. Cependant il reste encore aujourd’hui une quinzaine de Johnnies qui font perdurer la tradition…

Le déclin : dans les années 60 : 15 et 20 000 tonnes d’oignons de Roscoff  - dans les années 70 et 80 : forte diminution des volumes et dans les années 1990 : 1500 tonnes environ.
La renaissance : malgré sa typicité, l’Oignon de Roscoff ne peut pas rivaliser avec les autres oignons produits à échelle quasi industrielle en termes de coût de production et risque de disparaître.

1992 : Pour sauver le produit, un groupe de producteurs décide alors de lancer, avec succès, la commercialisation de: l’oignon « grappe » de 1kg, nettoyé et tressé manuellement dans les exploitations par la main-d’œuvre familiale et cherche un moyen de protéger le produit. L’A.O.C. ressort alors comme le signe de qualité le mieux adapté pour garantir à la fois l’origine et la qualité de ce produit.

1995 : Pour soutenir la démarche et assurer la défense de l’oignon de Roscoff, les producteurs se regroupent en 1995 en Syndicat de défense. Quinze ans seront nécessaires pour fédérer tous les producteurs d’oignons de la zone légumière autour d’un projet d’aire géographique et de cahier des charges digne de l’AOC, avec le concours de la chambre d’agriculture et de la mairie de Roscoff.

2009 : AOC accordée pour 56 producteurs soit environ 65 ha pour 1300 Tonnes d’oignons de Roscoff,

2013 : la reconnaissance européenne de l’AOP en 4 ans après l’obtention de l’AOC.

2016 : 90 producteurs ont commercialisés plus de 2 300 tonnes d'oignons en AOP .La confrérie de l’Oignon de Roscoff est primée au congrès européen des confréries œnologiques et gastronomiques à Lisbonne (Portugal), berceau d’origine de la graine de l’Oignon de Roscoff.


Pour en savoir davantage, voici :

- un lien sur le site de la Maison des Johnnies et de l'Oignon de Roscoff
- une vidéo de l'INA sur les Johnnies de Roscoff
- une vidéo sur la chanson live des Tri Yann "Vivre Johnny vivre"

Neige de printemps, pour Nadine - Carnet 6 -5/5

Cela passe décidément très vite : voici déjà la cinquième et dernière page du carnet-navette 
pour  Nadine, sur le thème "tombe la neige".
Bien que le printemps soit désormais bien installé, j'ai persisté à parler de la  neige qui tombe.
Celle-ci est un peu particulière : blanche et rose, vous savez, elle est en ce moment
partout  là où il y a des cerisiers en fin de floraison.!
Comme la floraison des cerisiers est une grande fête au Japon, c'est encore le moyen pour moi d'évoquer cet ancien thème de ma correspondante.
Pour la réalisation de ce mail-art, j'ai  poussé le vice jusqu'à coller de faux pétales roses et blancs, 
en organza , à moitié seulement afin que l'on imagine qu'ils sont en train de tomber.
 j'espère qu'ils supporteront le voyage, car cela rend pour le moment l'effet souhaité.

Je t'en souhaite une très bonne réception, Nadine

21 avril 2018

Tulipes, de Martine

Dans ma boîte au lettres aujourd'hui, de bien jolies couleurs  : 
c'est Martine qui m'envoie son  mail-art sur le thème imposé des tulipes qu'elle a choisi 
pour le challenge du mois d'avril, sur notre forum.
C'est une très jolie création de cette artiste mixed-média !
fond travaillé sur Gelli Plate probablement, avec des tampons et surtout des filigranes d'écritures que l'on retrouve tant sur l'orangé des tulipes qu'à certains endroits du fond.
C'est particulièrement réussi : bravo et merci Katédine.

EL32 - Déambulation au couchant, de Gisèle

Scène d'Afrique : on s'y croirait avec ce ciel embrasé par le soleil couchant et quelques pachydermes, dolents, qui n'attendaient qu'un peu de fraîcheur pour se rendre au plus proche point d'eau.
Merci Gisèle pour ce très beau mail-art !

Sur la plage abandonnée... pour Jean-François

Coquillage et crustacé sont mêlés à la frange de débris et d'algues ramenés par les vagues,
sur ce tout petit morceau du littoral.

Ce mail-art est destiné à Jean-François, grand passionné d'art postal,
pour son thème sur la mer qui va faire l'objet d'une prochaine exposition à la
Médiathèque de sa commune Echillais.
J'espère que mon inspiration maritime traduite par un tissage sera suffisamment originale
 et pourra plaire à Jean-François. Je lui en souhaite bonne réception.

Arts de la table à la française, pour Chantal

Cette nouvelle correspondante (toute nouvelle mail-artiste) a pour thème
 tout ce qui tourne autour de la table, quelle qu'elle soit .
Aussi, je ne pouvais pas rater cela : avec les superbes timbres de la série sur ce sujet, 
traiter des arts de la table s'imposait.
Je t'en souhaite une très bonne réception 
Au plaisir de nouveaux échanges, j'aime beaucoup la manière très léchée 
dont tu composes tes mail-arts. 

Belles de Hollande, pour Michel

Voici le mail-art que j'ai réalisé pour Miwag : le sujet des tulipes était imposé dans le cadre du challenge mensuel lancé par Katédine sur notre forum préféré "mailarter à l'infini".

Je t'en souhaite bonne réception, Michel. 
J'ai vu celles que tu as envoyé à l'ami Ursu, elles sont sublimes.

19 avril 2018

D97 - Harmonie de laine et dentelle, de Jeanne-Marie

Aujourd'hui ma boite à lettres regorge de mails-art : c'est un grand bonheur pour moi.

Tout d'abord, l'amie Jamari  me fait une superbe composition textile avec de la laine à bouclettes  mêlée de fil de rayonne aux couleurs bleues changeantes, le fond semble être un papier mural superbe avec de la belle dentelle bleue marine, et pour couronner le tout, 
le très beau timbre sur le "poinct de Tulle" des dentellières.
C'est une nouvelle merveille, merci infiniment Jamari!

B39 - Tout pour la couture, de Marielle

Marie-Aile me gâte avec un nouveau mail-art textile, créé dans un beau  
tissu d'ameublement, richement orné de tout ce qui contribue à faire une bonne couturière,
 boutons, fils, aiguilles, ciseaux et autres accessoires de la parfaite couturière.
  
Elle profite de cette "enveloppe de couture" pour m'envoyer quelques exemplaires de découpage qu'elle a créés grâce à une super machine à découper électronique, comme l'était
 le poisson argenté de son dernier envoi.  Je l'en remercie vivement. Merci Marie-Aile!

Du bonheur pour les papillons, de France - Carnet 8-5/2

Le carnet à 4 mains dédié au printemps, revient déjà de chez Florence.
C'est une véritable éclosion de couleurs et de fleurs où les papillons vont avoir l'occasion de s'en donner à coeur joie, en espérant qu'ils échapperont aux méfaits des glyphosates et aux dégats immenses qu'ils produisent dans nos campagnes.
Merci France, 
à moi de jouer pour le troisième volet de ce carnet.

18 avril 2018

Villages alpins sous la neige, de Nadine - Carnet 6/5-4

Aujourd'hui, c'est déjà le retour du carnet de Nadine, sut le thème "Tombe la neige" .
C'est vrai que nous sommes déjà à la mi-avril, mais cette année la neige tombe encore sur les
 villages des alpes, même si le redoux s'annonce,  avec un fort risque d'avalanche pour les
vacanciers skieurs de fin de saison.
Ce carnet est superbement rempli avec des couleurs magnifiques, l'atmosphère de ce village me plait beaucoup,  avec son clocher et son église, peut être baroque comme j'aime à les découvrir 
dans les vallées alpines 
Chamois, bouquetins et chien de traîneau, cela me fait penser à ma meilleure amie dont l'étoile brille au ciel, dans son petit village, hameau de Pralognan-la-Vanoise..
Dans le même temps, le chat et les moutons sont bien à l'abri dans la chaleur de la bergerie.
Merci Nadine. A à moi de reprendre le flambeau pour le dernier voyage de ce carnet, 
que j'ai tant de plaisir à compléter pour toi. 

17 avril 2018

EA05 - Epices de la cuisine indienne, de Chantal

Je viens de recevoir un merveilleux mail art, très original, sur le thème des épices, aromates et plantes aromatiques,  assez peu traité jusqu'à présent. C'est une toute nouvelle correspondante qui s'y est essayé avec bonheur : composition harmonieuse avec un timbre qui pourrait faire penser à la poudre de curcuma d'une part, d'autre part les véritables  épices entrant dans la cuisine indienne : 
graines de moutarde, cumin, coriandre, fenouil, fenugrec, clou de girofle .
Le tout est souligné et mis en scène avec une belle fleur et des "récipients" en quilling
Citation au dos de l'enveloppe : "sur la fadeur de la nourriture de base, viennent se poser les saveurs éclatantes des épices, comme autant de couleurs vives sur une page blanche"
Célébrations - Michel Tournier 

C'est vraiment superbe, je suis très touchée : merci Chantal

Un oiseau magnifique , de Jean-Paul

Encore un bel oiseau que m'envoie Ursu pour compléter la série.

Il s'agit du Quetzal mâle du Costa Rica. Lors de la saison des amours, les plumes des mâles poussent jusqu'à atteindre le double de la taille de l'oiseau. Son nom vient du nahuatl "quetzalli" qui signifie "grande plume verte".On le retrouve également dans le nom du dieu mexicain Quetzlcoatl, qui signifie "serpent à plumes".
Pour les Mayas et les Aztèques, le quetzal est un oiseau sacré, dont les plumes étaient très prisées.
merci Ursu pour ce bel oiseau!

EL30 - Un éléphant dans la pub, de Jean-Paul

Cette fois-ci, Ursu a exploré les anciennes publicités et y a déniché ce pachyderme prouvant la robustesse et la solidité des vélos d'une certaine marque.
Même si je ne suis pas une fan des publicités utilisant les animaux, en les habillant comme des hommes, je te remercie Ursu, pour ta fantaisie et ta curiosité, 
et pour ton talent à aller dénicher des "pépites" de ce genre.

EL31 - "Cactus éléphant", de Jean-Paul

Voici un très chouette clin d'oeil pour mon thème éléphant !
Ursu me présente ici des Cactus Pachycereus Pringlei. Ce cactus également connu sous le nom de "cactus éléphant" appartient à une espèce détenant le record du cactus le plus haut 
avec 19.2 m et pouvant peser jusqu'à 25 tonnes. 
Une curiosité de plus chez Dame Nature : merci Ursu!

13 avril 2018

Charcuterie et autres saveurs bretonnes, de Marie - Carnet 7 -5/2

Ah il n'a pas traîné le petit carnet rose, pour faire son voyage entre Marie et moi, sur le thème de la Bretagne gourmande. Le voici déjà de retour, complété d'une manière alléchante.
Comme pour un pique-nique sur une nappe à petits carreaux rouge, sont présentées des denrées à base de porc comme le célèbre pâté Hénaff , accompagné de quelques autres fleurons de cette Région comme artichauts et échalotes (ingrédients entrant dans la composition  dudit pâté).
Le tout est parsemé d'hortensias, fleurs emblématiques des massifs et jardins; sans lesquelles la Bretagne ne serait plus la Bretagne. 
Deux beaux gorets bien dodus trônent au centre,  c'est incontournable tant les élevages porcins sont légions sur ce territoire (pas toujours hélas dans des conditions idéales de production).
Merci Marie!

EL29 - Eléphant indien, de la part de Liberty

Dans un format inhabituel et des couleurs orangées bien dynamiques,  voici un nouveau 
mail art de Liberty.
Y figure un superbe spécimen de pachyderme venu d'Inde avec sa riche parure lui couvrant la tête et le dos et des bracelets à chaque patte.
Il est très beau, merci Liberty pour cette ronde des éléphants que tu as entreprise, et qui me ravit.

10 avril 2018

Giboulées, pour Martine

Pluie, vent en bourrasque, au point de retourner le parapluie ... c'est ce que nous avons vécu une bonne partie du mois de mars, mais maintenant nous aspirons tous à voir le soleil toute la journée, n'est-ce pas, Katédine ?
Merci de m'avoir branchée sur le tissage, par le biais de ton challenge du mois passé, en hommage à Sheila Hicks : c'est très plaisant à réaliser, même avec un métier de fortune.
 Bonne réception de ce petit mail-art tissé, pour te remercier !

9 avril 2018

Art textile et point de croix, de Michele - Carnet 9- 8/1

Superbe et tout bien enveloppé, j'ai trouvé aujourd'hui dans ma boite aux lettres 
un nouveau carnet à 4 mains concocté par mon amie belge Michèle.

La page de couverture du carnet représente à s'y tromper une lettre de courrier par avion, avec un tampon d'affranchissement et un timbre plus vrais que nature, c'est magnifiquement brodé

et voici le carnet complètement ouvert 
avec une telle maxime, il ne nous reste plus qu'à nous aventurer sur des chemins nouveaux, comme cela se fait en art textile précisément. 
A mon tour d'être créative pour illustrer sur ce thème la double page suivante. 
un très grand merci Michèle, bravo !

Camouflage réussi, pour Jeanne-Marie

Oui la demoiselle va pouvoir remercier  vivement son ami l'arbre en fleur qui l'a cachée 
dans ses branches !
Se confondant avec le tissu fleuri de sa robe, les fleurs du pêcher ont pu faire illusion,
 et  tromper la sorcière : elle n'a pas réussi à surprendre la demoiselle, dont le camouflage est parfait !
Je t'en souhaite bonne réception, Jamari !

Bourrasques au pays du Soleil Levant, pour Fuschia

Le vent se lève et la pluie n'est pas loin, il ne fait décidément pas un meilleur temps 
que chez nous sur cette estampe japonaise.
Fuschia aime le Japon : je lui souhaite bonne réception de ce mail-art!

8 avril 2018

La maison aux géraniums, pour Marilène

Dans mon souvenir, depuis toujours Marilène est entourée de fleurs et les cultive avec bonheur.
 Depuis de nombreuses années elle remporte le concours des maisons fleuries de son village, notamment pour les géraniums de ses balcons et ses tonnelles de roses.
Bon anniversaire, Marilène, avec cette maison aux géraniums.

7 avril 2018

B38 - Poisson d'avril, de Marielle

Je reçois aujourd'hui un beau mail-art textile sur fond de feutrine de la part de Marie-Aile : 
C'est un poisson d'argent happé par l'hameçon qui  lâche des bulles de mécontentement...
mais c'était juste pour rire : poisson d'avril !
Merci beaucoup Marie-Aile, pour ton humour!

FT01 - Sisal et raphia, de Fuschia

Jolie composition mixed media  de Fuschia mêlant fleur en ficelle de sisal et rubans de raphia 
roses et parmes pour inaugurer mon thème sur les  "Fibres textiles végétales et animales".
merci Fuschia

4 avril 2018

Jeune curieux, pour Jeanne-Marie

Jeanne-Marie craque littéralement devant l'oeil vif et la mine espiègle des petits du renard.
Avec les nouvelles laines dont je dispose, j'ai donc décidé de lui faire un tissage aux couleurs
du sous-bois, afin de rendre l'atmosphère de leur milieu naturel.
Et lorsque l'un des renardeaux s'aventure en pointant son museau à l'extérieur du terrier, on ne peut pas dire que la poule voit d'un bon oeil l'arrivée d'un tel rejeton dans son proche environnement.
Je t'en souhaite bonne réception Jamari.

3 avril 2018

Intelligence animale, pour Jeanne-Marie - Carnet 4-5/5

Nous voici déjà arrivé au dernier voyage du carnet-navette de Jeanne-Marie, 
sur le thème "Animaux, pas si bêtes". 
J'ai choisi d'illustrer dans ce cinquième volet l'intelligence animale. Difficilement mesurable car nous n'avons comme référence que l'intelligence humaine, elle n'en est pas moins présente.
 Je suis certaine que bon nombre des lecteurs de ce blog ont déjà pu constater qu'a défaut d'un langage commun, nos animaux familiers savent se faire comprendre et peuvent être 
très futés pour obtenir de nous ce qu'ils désirent (jeu ou nourriture).  
Cependant, par intelligence animale, il faut comprendre autre chose : c'est la faculté naturelle que certains animaux ont, grâce à l'un ou l'autre de leurs sens plus fins que ceux de l'homme,  de s'affranchir de certaines difficultés rencontrées dans leur milieu naturel.
Cela peut se traduire par l'invention d'outils par exemple. Ces prédispositions ont pu être constatées dans la nature, lors d'observations par des primatologues comme Jane Lawick Goodal 
pour les chimpanzés ou Diane Fossey pour les gorilles 

L'intelligence des animaux peut aussi être stimulée par l'homme : prenons le cas des chiens dotés  d'un flair exceptionnel , qui sont capables d'enregistrer de nombreux ordres et ensuite de se mettre au service des hommes pour des sauvetages en mer, en montagne sous les avalanches, dans les tremblements de terre et autres sinistres dévastateurs.Ils peuvent guider les aveugles et aider les personnes handicapées. Depuis quelque temps, ils sont capables même de détecter la présence de certains cancers chez leur maître avant tout le monde, si bien qu'il y a maintenant des chiens spécialement entraînés pour cela (cancer du sein et de la prostate).

D'autres animaux comme les rats et les corbeaux ont fait l'objet de tests en laboratoire 
et se sont montrés très intelligents, capables de déverrouiller la porte de leur cage ou de 
résoudre des casse-têtes comme dans cette VIDEO.

Alors oui vraiment les animaux ne sont PAS SI BÊTES

Japon sous la neige pour Nadine - Carnet 6-5/3

Deuxième envoi du carnet vers Nadine,  toujours sur le thème "tombe la neige", car celle-ci est encore d'actualité sur pas mal de régions françaises,  malgré l'arrivée officielle du printemps. 
J'y ai mêlé cette fois son ancien thème  en choisissant des estampes japonaises, 
avec des paysages de neige.
 Je t'en souhaite bonne réception Nadine !

Délices de Plougastel, pour Marie - Carnet 7-5/1

Est-ce à cause du printemps bien long à s'installer ? Est-ce à cause de leur couleur qui m'attire particulièrement en ce moment ? Je n'en sais rien, mais j'avais une grosse envie de fraises...
Oh virtuellement seulement, car c'est bien trop tôt, la saison démarre à peine, 
et puis ces beaux fruits de Plougastel sont bien trop chers pour moi.

Comme ces fraises-là sont une véritable gourmandise, j'ai décidé de créer un carnet-navette
 avec Marie qui apprécie beaucoup l'Armorique.
Ce sera l'occasion pour nous de valoriser toutes les bonnes choses dont
 la nature bretonne ou le labeur des bretons nous régalent autour du thème "Bretagne gourmande"
 Au centre :  tableau de Mathurin Méheut : l'offrande de fraises
je t'en souhaite bonne réception Marie!

Le temps des brocantes, pour France - Carnet 8-5/1

France étant intéressée aussi par un carnet-navette comme j'aime à les faire, j'ai choisi pour 
elle le thème "Au printemps" : cela ouvre plein de possibilités dans tous les domaines 
car c'est le moment du renouveau que nous attendons et que nous aimons tous, 
après les jours trop courts et gris de l'hiver.
 C'est bien connu, et souvent très attendu : avec le printemps redémarrent les bric-à-bracs,
 les vide-greniers, les braderies et autres déballages en tout genre dans les villages de nos campagnes et dans certains quartiers de ville également.
Une sorte de frénésie nous prend à aller farfouiller, à chiner pour rechercher des objets anciens ou insolites, à les détourner de leur prime usage etc...C'est aussi l'occasion d'échanger avec les autres visiteurs et  vendeurs d'un jour que l'on rencontre sur les stands.
Pour une journée bien réussie, il faut quand même un beau petit rayon de soleil, c'est tout de suite plus sympa, on peut prendre tout son temps pour choisir et pour se faire expliquer l'objet convoité.