31 juillet 2018

EL55 - Le cousin d'Elmer, de Liberty

Je suis certaine que vous connaissez tous Elmer, l'éléphant de toutes les couleurs créé par  David McKee que l'on rencontre dans les livres pour la jeunesse :
Eh bien, figurez vous que son cousin est venu jusqu'à moi, en chair et en os (plutôt en tissu et kapok) pour  renforcer mon troupeau. Il est magnifique, particulièrement réussi 
et digne de devenir une mascotte, désormais.  

 Un grand merci à toi, Liberty, tu es toujours aussi douée pour les oeuvres textiles 

EL54 - Indigo pour un éléphant, de Marie

Je m'étais retenue de regarder le blog de Marie où cet éléphant bleu était annoncé depuis dimanche!
Bien m'en a pris, ma patience a été récompensée : quelle joie de le découvrir aujourd'hui dans ma boite aux lettres, je suis bluffée par cette composition originale, très personnelle.

L'éléphant a été dessiné puis surligné avec une piqûre machine sur un tissu dont le léger 
bleuissement a été obtenu par décoloration de l'indigo provenant d'un chèche du Niger que possède Marie, dont nous avons déjà parlé ici. 

Si la couleur bleue n'est pas très prononcée, elle est le fruit d'une recherche tinctoriale méritante...
le résultat obtenu est génial, grâce à l'association de cette pièce à une résille assez lâche de coton blanc, à de la dentelle pas trop sophistiquée et pour finir, à un morceau de jute 
qui amène ce qu'il faut de rusticité à l'ensemble.
Bravo Marie, et merci beaucoup 

Crazy en bleu, de Liberty

Dans sa très grande générosité, Liberty m'adresse un second mail art : c'est un tag recouvert d'un patchwork de petites chutes de tissus, majoritairement bleus, associés par des points de zig-zag à la machine, qu'on appelle un "crazy" dans le langage des patcheuses.
 Tu me fais très plaisir et tu me gates beaucoup ! 
Merci également pour le timbre, c'est la première "nouvelle" Marianne que je reçois !

30 juillet 2018

B40 - Bouquet de boutons de fleurs, de Nanou

Un bouquet superbe m'est livré à domicile aujourd'hui : très bonne idée de Nanou que cette  composition florale avec des boutons de roses...en boutons à fleurs !
C'est très gai et coloré : merci Nanou !

EL53 - Eléphant d'Asie comme dans un mandala, de France

Voici un éléphant d'Asie tout à fait différent qui m'arrive des Hautes-Pyrénnées. 

Tout de circonvolutions et de couleurs vives, à la manière dont on remplit les mandalas à colorer pour se détendre, il tranche nettement sur le reste du troupeau de pachydermes qui colonise ma demeure, pour mon plus grand bonheur. D'autant que les éléphants d'Asie y sont assez peu représentés.
 
Je remercie beaucoup France pour cette création dont elle ne paraît pas totalement satisfaite.
J'espère que dans nos futurs échanges, elle se lâchera davantage dans son art postal,
 pour y exprimer librement toute sa personnalité.

29 juillet 2018

Naïade à la perle, pour Eric

Je  n'avais pas tenté de réutiliser le métier à tisser en carton maison que j'avais bricolé au moment 
du challenge "à la manière de Sheila Hicks", mais désormais, il ne servira plus!
L'ultime réalisation sur cet outil sera donc pour un amoureux des sirènes.

Bien que de guingois, qu'Eric me pardonne,  j'ai quand même mené à son terme mon entreprise : 
c'est  un tissage de bord de mer,  où une jolie sirène s'est échouée. Appuyée sur un rocher saillant
sur la plage, la belle ouvre le coquillage qu'elle a amené pour nous révéler le trésor
qu'il contient, une magnifique perle!
En espérant que cette sirène, à ma façon, saura te plaire, Eric,  je te renouvelle  mes voeux 
pour une convalescence sereine et une guérison durable.

27 juillet 2018

EL52 - Un brin de lecture à l'ombre, de la part de Thérèse

Dans ma boite aux lettres aujourd'hui des  nouvelles de Thérèse qui me font 
toujours plaisir avec un chouette mail-art.

Quelle sagesse pour cet éléphant débonnaire, bien avisé de se cultiver un peu, 
assis au frais sous son arbre ! Comme c'est agréable l'été de s'aérer les neurones 
et de prendre un bon bouquin pour voyager ... en rêves. 

Je suis aussi sensible à toutes les petites touches textiles (bouton, croquet 
et noeud de coton) qui sont incluses dans cette composition. 
Bravo et merci Thérèse, 

EL51 - Péché de gourmandise, de Jean-Paul

Probablement, c'est le  dernier mail art que m'envoie Ursu depuis son adresse d'Ile de France, 
avant de mettre définitivement le cap vers le Lot.

 Et c'est un tag que je trouve dans ma boite aux lettres, avec cet éléphant si gourmand qu'il se met debout, droit sur ses pattes arrières,  pour pouvoir se délecter de l'abondant 
feuillage de cet arbre providentiel !

Un très grand merci Jean-Paul pour ce nouvel éléphant, car tu as contribué pour une large part
 au beau troupeau de pachydermes qui se constitue chez moi.
A bientôt pour de nouveaux échanges depuis ta province.


26 juillet 2018

EL50 - Eléphant de pub vintage, de Chantal

Les brosses de la marque "éléphant" ne trompent pas, c'est une ancienne réclame qui le dit....
Chantal, vient de la  dénicher dans un vieux Paris-Match

A mon corps défendant, je dois admettre qu'il est élégant avec son vrai noeud papillon bleu, 
cet éléphant cireur de pompes , même si par principe je n'aime pas beaucoup le rôle souvent dégradant qu'on fait endosser aux animaux dans la pub
ou pire, en les exploitant dans des parcs d'attraction ou des cirques.

merci Chantal, aussi pour les petites attentions avec des touches de bleu, de-ci  de-là !

Eléphants d'Afrique, vers Nadine - Carnet 16-5/2

Inspirée forcément par ce thème qui me tient vraiment à coeur, voici comment j'ai complété ce nouveau carnet-navette initié par Nadine, pour son second voyage. 

Malgré moi,  je suis revenue au textile, ne trouvant vraiment pas comment faire le fond de ma double page, avec des motifs sur papier, pour les spécimens d'éléphants que j'avais choisis de montrer, d'autant que je n'en suis pas riche.
 Disposant d'un magnifique coupon de tissu rouillé à souhait par mes soins il y a quelques années,
 je l'ai trouvé idéal pour faire la couleur de fond très ocrée, comme la latérite pulvérulente, 
dans laquelle les éléphants, mère et petit, aiment à se rouler 
Par contre pour la couverture de fin de carnet, c'est une peau d'éléphant qui m'a servi de fond, 
et avec le petit liseré de dentelle noire, j'avoue être assez contente du résultat.
Nadine, j'espère que ces magnifiques animaux te plairont autant qu'ils m'ont enchantée.
Il restera encore trois voyages à faire : à toi de jouer pour la prochaine double page
quand tu le voudras, il n'y a aucune urgence.

Eau source de vie, pour la Bibliothèque de Cuiseaux

Dans le cadre du concours organisé sur le thème de " l'eau et les fontaines à travers le monde" par la Bibliothèque de Cuiseaux, voici ma première contribution : 
Conçu avec un fond textile recensant toutes les localités de France dont le nom est du à la présence de sources thermales ou non et de fontaines (comme Fontaines, Fontenay, Aigues etc...), j'ai choisi de mettre en avant l'eau,  source de vie, et la nécessité qu'il y a à ne pas la gaspiller dans la mesure où cet élément est absolument indispensable à tous les êtres vivants sur notre Planète. 

Le monde occidental a de gros progrès à faire pour épargner l'eau, qu'il a encore la chance d'avoir à sa disposition, alors que les peuples du Moyen-Orient et de l'Afrique Noire en sont régulièrement privés.

Trop de pays voient actuellement leur territoire diminuer au profit de déserts avec le dérèglement climatique, et lorsque l'eau se fait rare, immanquablement cela provoque des migrations humaines.

Les fontaines Wallace, pour la Bibliothèque de Cuiseaux

Et voici ma seconde contribution au concours organisé par la Bibliothèque de Cuiseaux, sur le thème de "l'eau et les fontaines à travers le monde".
Sur Paris essentiellement, mais aussi dans quelques villes de province,  subsistent encore quelques belles fontaines publiques dites "fontaines Wallace" du nom de celui qui les a imaginées, juste après la guerre de 1870. Elles ont revêtues des formes différentes, de la simple borne fontaine basse jusqu'à la fontaine aux  Cariatides : c'est de loin cette dernière que je préfère.
Ces fontaines font vraiment partie du paysage parisien et de notre patrimoine : 
les quartiers de Montmartre, Saint Germain des Près et Montparnasse ne seraient plus exactement 
les mêmes sans leur fameuse fontaine !


***
Les fontaines Wallace doivent leur nom à Sir Richard Wallace, un philanthrope britannique installé dans la capitale française. En plus des fontaines, il a également fondé un hôpital et de nombreuses autres contributions au patrimoine parisien. Éclectique discret et fidèle à sa nation d’adoption ou il repose désormais (cimetière du Père-Lachaise), il a une grande popularité parmi les Parisiens. 

C’est au XIXe siècle avec l’arrivée d’une eau abondante et de bonne qualité que les fontaines à boire se multiplient. C’est aussi à ce moment-là que la guerre de 1870 déclarée par Napoléon III contre la Prusse fait des ravages dans la population parisienne, assiégée et bombardée lors du siège de 1870-1871 par l’armée Prussienne. De nombreux aqueducs sont détruits et le prix de l’eau déjà élevé est considérablement augmenté, de nombreux démunis ne peuvent alors se désaltérer gratuitement et la tentation des « marchands de vin » est alors très tentante.

Richard Wallace, qui s’occupait de l’accueil des blessés dans son hôpital, est alors ému par la souffrance du peuple parisien, il décida d’offrir 50 fontaines à boire à la ville. Elles visent à la fois à embellir la ville sans faire dans le spectaculaire tout en désaltérant efficacement la population.

Gratitude, vers Isabelle - Carnet 17-5/2

Pour le deuxième voyage du carnet sur les oiseaux et la poésie qu'Isabelle a créé pour moi, 
c'est une fable d' un auteur du 18e siècle, académicien, qui a été le centre de ma composition 
car j'en aime tout particulièrement la morale.

Si je connais peu le serin, je parle de celui qui vit en liberté bien sûr, le chardonneret fait partie de mes passereaux préférés avec ses si belles couleurs, et puis tout comme moi, il aime les chardons !

Les serins et le chardonneret


Un amateur d'oiseaux avait, en grand secret, 
Parmi les œufs d'une serine 
Glissé l'œuf d'un chardonneret. 
La mère des serins, bien plus tendre que fine, 
Ne s'en aperçut point, et couva comme sien 
Cet œuf qui dans peu vint à bien. 
Le petit étranger, sorti de sa coquille, 
Des deux époux trompés reçoit les tendres soins, 
Par eux traité ni plus ni moins 
Que s'il était de la famille. 
Couché dans le duvet, il dort le long du jour 
A côté des serins dont il se croit le frère, 
Reçoit la becquée à son tour,
Et repose la nuit sous l'aile de la mère. 
Chaque oisillon grandit, et, devenant oiseau, 
D'un brillant plumage s'habille ; 
Le chardonneret seul ne devient point jonquille, 
Et ne s'en croit pas moins des serins le plus beau. 
Ses frères pensent tout de même : 
Douce erreur qui toujours fait voir l'objet qu'on aime 
Ressemblant à nous trait pour trait !
Jaloux de son bonheur, un vieux chardonneret
Vient lui dire : Il est temps enfin de vous connaître ; 
Ceux pour qui vous avez de si doux sentiments 
Ne sont point du tout vos parents. 
C'est d'un chardonneret que le sort vous fit naître. 
Vous ne fûtes jamais serin : regardez-vous, 
Vous avez le corps fauve et la tête écarlate, 
Le bec... Oui, dit l'oiseau, j'ai ce qu'il vous plaira ; 
Mais je n'ai point une âme ingrate, 
Et mon cœur toujours chérira 
Ceux qui soignèrent mon enfance. 
Si mon plumage au leur ne ressemble pas bien, 
J'en suis fâché ; mais leur cœur et le mien 
Ont une grande ressemblance. 
Vous prétendez prouver que je ne leur suis rien, 
Leurs soins me prouvent le contraire : Rien n'est vrai comme ce qu'on sent. 
Pour un oiseau reconnaissant 
Un bienfaiteur est plus qu'un père.


J'espère que cette nouvelle page du carnet fera plaisir à Isabelle, sachant que je ne dispose pas d'accessoires destiné au collage sur papier (rubans masquants entre autres) et que je m'applique à faire bien, et si possible beau, mais avec mes propres "outils".

***
Jean-Pierre Claris de Florian
Auteur dramatique,  Fabuliste, Poète et Romancier, 

Né dans les Cévennes, le 6 mars 1755.
Officier de dragons, il était un des familiers du château de Sceaux et le protégé de Voltaire qui était allié de sa famille. Auteur dramatique, romancier, poète, fabuliste, il fut lauréat de l’Académie. Il y remplaça, le 6 mars 1788, le cardinal de Luynes et fut reçu le 14 mai 1788 par Michel-Jean Sedaine. Banni de Paris pendant la Révolution, il fut emprisonné sous la Terreur et relâché au 9 thermidor ; il mourut des souffrances endurées pendant sa détention, une année après, âgé de trente-neuf ans. Il a laissé des Fables, les meilleures après celles de La Fontaine, quelques pièces de théâtre et des pastorales, plus une traduction un peu trop libre de Cervantès.
Mort le 12 septembre 1794.

24 juillet 2018

PROJET ABANDONNE - Un projet de musée à soutenir, pour l'Hôtel de Ville des Quatre-Routes-du-Lot

Après les vacances d'été, notre ami Jean-Paul Belderbos (URSU pour les mail-artistes)
 restera vivre définitivement dans une petite localité du Lot où il a ses habitudes,
depuis longtemps déjà.  
Mais il n'a pas du tout l'intention de rester à la campagne pour s'y reposer, bien au contraire.

 Ce grand et prolifique mail-artiste nous a demandé de plaider en sa faveur auprès de 
Mme Casagrande, adjointe au Maire de la commune des Quatre-Routes-du-Lot 
pour envisager la création d'un Musée de l'Art Postal sur son territoire.
L'idée est formidable : quoi de mieux que cette localité des Quatre-Routes-du-Lot
 pour créer le Musée de l'Art Postal, qui n'existe pas encore ? 

A mon sens, le mail-art se situe bien au carrefour de 4 routes :
- celle de la créativité et des talents insoupçonnés
- celle de la correspondance postale 
- celle de  l'humour et de la bonne humeur
et pour finir la route de l'art brut et populaire. 

Alors, moi, je suis partante pour encourager cette belle initiative... d'autant que,
si cela se fait, Ursu serait présent sur place pour animer des ateliers transgénérationnels, avec les petits des écoles et les personnes âgées de la commune. Dans un bourg de 600 âmes, une telle animation ne se refuse pas. La présence d'un tel Musée serait l'occasion d'attirer des touristes/visiteurs en plus grand nombre sur la commune, ce qui ne se refuse pas davantage, à l'heure où le monde rural a de gros soucis pour conserver ses commerces et sa population jeune.

Bonne chance Ursu, j'espère que la Mairie des Quatre Routes du Lot sera sensible à tes arguments
 pour l'aboutissement de ce beau projet.

23 juillet 2018

EL49 - Eléphants d'Afrique de Nadine - Carnet 16-5/1

Quelle gentille attention ! voilà que Nadine a décidé elle aussi de me faire un carnet-navette, 
un très gros avec plein de pages, et elle a choisi le thème des éléphants, bien sûr,
 avec un très beau choix de timbres représentant ce pachyderme d'Afrique. 
En couverture, une scène superbe entre une maman et son éléphanteau.
 Comme vous allez pouvoir le constater, le continent africain est très présent dans les motifs des rubans de masquage et même sous forme de carte géographique en page intérieure.
Mais au-delà, ce mail-art est truffé de petites touches évoquant tout ce que j'aime par ailleurs comme la dentelle ancienne, et aussi le raphia (belle fibre textile) pour ceindre le carnet le temps du voyage.

j'admire tout particulièrement le dessin de qualité, d'un bel animal,  aquarellé me semble-t-il... 
quel talent et quel coup de crayon tu as Nadine, 
et comme cela ne semblait pas suffire, voici une jolie maxime qui était jointe à l'envoi.
Merci infiniment, Nadine, je vais me faire un plaisir de compléter la double page suivante.

20 juillet 2018

T66 - Cerises et moineaux, de la part de Jean-Paul

Pour continuer sa série sur les passereaux dont je suis l'unique destinataire, voici un nouveau tag représentant un passereau s'attardant  dans le cerisier chargé de fruits. 
Je n'arrive pas vraiment à identifier cet oiseau (mi rouge-gorge, mi- moineau)  mais à coup sûr c'est bien un moineau qui est représenté sur le timbre de la très jolie série "oiseaux de nos jardins".

Merci Ursu pour ce nouveau cadeau.

T65 - Rose flamant, de la part de Nanou

La couleur rose est peu représentée sur ce blog, mais cela fait du bien de changer un peu du bleu.

Me voici transportée en Camargue où l'on trouve le plus couramment les flamants roses : cela me ramène quelques années en arrière où j'ai eu la chance de les voir évoluer dans leur milieu naturel, lors d'une semaine complète de découverte de ce biotope, entre deux bras du Rhône.

Ces oiseaux majestueux sont curieux,  à la fois très élégants sur leurs hautes et fines pattes mais par ailleurs cocasses avec leur long cou très mobile et leur tête affublée d'un gros bec à bout noir.
Cet appendice leur sert à filtrer l'eau des étangs pour s'y délecter d'une variété particulière de crevettes, à l'origine de la couleur plus ou moins rose de leur plumage. 
Ils sont passionnants à observer mais je peux vous dire que, lorsqu'on est tout près
d'une colonie de flamants, c'est incroyable le bruit qu'ils font !

Merci Nanou de m'envoyer ce mail-art  répondant à la fois à mon thème d'une création autour d'un timbre et à celui des boutons mis en scène : bravo, c'est très réussi ! 

19 juillet 2018

Hommage à deux créateurs, pour Christophe

Grâce à l'émission de ce timbre, je souhaite saluer les oeuvres artistiques d'Annette Messager : 
bien qu'elles soient dérangeantes, son travail sur le textile en rapport avec les sentiments intimes 
des femmes me touche beaucoup. 

Mais je veux aussi rendre hommage au talent de Christophe, qui me fait rêver avec ses peintures, faussement naïves : elles me font souvent décoller de la réalité et m'évader dans un autre monde, 
passer de l'autre côté du miroir, en quelque sorte !
Désir et inspiration sont deux mots qui te vont bien Christophe : je te souhaite bonne réception 
de ce mail-art, ou plutôt de ce "maille-art", comme dirait l'ami Tony !

Sorcière de maïs, pour Jeanne-Marie

Avec son balai et son chapeau, traditionnels, elle essaie de nous faire peur, mais c'est raté : je la trouve tout à fait mignonne cette sorcière, fabriquée avec les feuilles qui entourent 
et protègent les grains dans la pomme de maïs.

J'ai orné le mail-art de ce matériau car  j'ai conservé depuis plusieurs années des "poupées" de maïs pour ma décoration personnelle, elles sont restées intactes ;  je t'en souhaite bonne réception, Jamari!

Bien planquée, pour Jeanne-Marie

Voilà une sorcière tout à fait originale, subrepticement glissée dans les superbes ardoises naturelles taillées à la main de cette toiture  : bien malin celui qui pourrait en soupçonner la présence!
Quoique, avec les nouvelles technologies, sait-on jamais ?
Je sais, Jamari, que tu vas bien l'aimer, je t'en souhaite bonne réception.

18 juillet 2018

Bleus de France - Fête du Fil de Labastide-Rouairoux

L'édition 2018 de la Fête du Fil se tiendra comme chaque année les 14 et 15 août à 
Labastide-Rouairoux, cité du Tarn dont l'activité textile autour de la laine était autrefois florissante.
 Leur 7e appel à mail-art textile a pour thème le bleu , toutes les sortes de bleus
Je n'ai encore jamais eu la chance de pouvoir assister à cette fête, mais je participe à leur appel chaque année. S'agissant cette fois de "mail-arter" du textile
et du bleu, je me sens doublement concernée!
Voici donc ce que je vais leur envoyer cette année : c'est un hommage aux  "bleus",
non, pas aux 23 que vous croyez,  mais aux 23 fromages bleus!



23 "BLEUS" de FRANCE 

Voici ci-dessous le détail de mes recherches :  j'avoue avoir été surprise du grand nombre de fromages "bleus" et de la diversité de leur composition  (lait de vache, brebis, chèvre ou mixte). J'ai volontairement exclu toutes les productions industrielles et n'ai voulu retenir que les fromages confectionnés artisanalement, certains sont qualifiés AOP

V - Bleu d’Auvergne, en Auvergne, 

V - Bleu de Laqueuille, en Puy-de-Dôme

V -Bleu de Costaros en Auvergne 

V - Bleu de Loudes en Auvergne 

V - Fourme d’Ambert, en Auvergne 
V - Fourme de Montbrison en Loire et Puy de Dome 

B - Le Roquefort, en Aveyron 

B- Le Bleu de Séverac en Aveyron  

V - Le Bleu de Thiézac dans le Cantal 

V- Le Bleu des Causses, en Aveyron et Lozère 

V- Le Bleu de Langeac, en Auvergne 

V - Bleu de Bonneval, produit en Savoie 

V -Bleu du Dévoluy , Hautes Alpes et Isère 

V - Le Bleu de Sassenage, Drôme et Isère 

V - Le Bleu du Quercy, dans le Lot 

V - Bleu de Gex, dans l’Ain et le Jura 

V - Bleu de Termignon, en Savoie 

V/V+C - Bleu de Sainte Foy, en Isère 

V - Bleu du Queyras, Hautes Alpes 

V - Bleu de Lavaldens, en Dauphiné 

 C- Persillé des Aravis, en Savoie 

V/C/B - Persillé de Tignes , en Savoie 
V -  Persillé du Col Bayard, H-Alpes (absent du MA faute de place)