21 novembre 2018

Timbres en écho, de Roland

Bien que postée le 19 novembre, cette enveloppe a été oblitérée et a circulé, sans problème aucun, dans le cadre de la 9e JMFTA. 
A l'écriture très serrée mais remarquable à la plume, je reconnais la "patte" de Rolka.
Pour faire bonne mesure et en guise de clin d'oeil à la série que j'ai envoyée pour l'occasion, 
Roland m'envoie deux esperluettes, coquines et coquettes!
merci Roland!

20 novembre 2018

D105 - Peau de serpent et dentelle noire, de Marielle

Aujourd'hui dans ma boite aux lettres j'ai trouvé une robe hyper-sophistiquée en peau de serpent et dentelle, toute noire  : c'est Marie-Aile qui me l'adresse,  dans le cadre de la 9e JMFTA. manifestation à laquelle elle s'adonne depuis plusieurs années.

C'est une harmonie fatale en rouge et noir grâce au faux-timbre qu'elle y a collé, un très chouette découpage du globe terrestre
merci beaucoup Marie-Aile pour ce choix d'art postal, très original !

EA19 - Le lime kaffir ou combava, de Jean-Paul

Pour continuer dans sa série sur les plantes aromatiques,  Jean Paul m'envoie aujourd'hui un agrume assez mal connu du commun des mortels même si les grands chefs l'utilisent 
dans la gastronomie française : le combava
Son nom provient des anciennes cartes maritimes où une  île d'Indonésie, Sumbawa, à l'est de Bali dans l'archipel de la Sonde et dans la mer des Moluques est renommée Combava par les marins occidentaux. Comme c'est précisément de cette île que l'agrume est originaire, combava désigne à la fois le nom de l'arbre et celui du fruit.

Cet agrume est introduit dans l'Océan Indien, à l'Ile Maurice par Pierre Poivre à la fin du XVIIIe siècle et n'apparaît que tardivement dans les textes occidentaux (seconde moitié du XXe siècle) .

L'arbre (citrus hystrix) de petite taille possède des feuilles rétrécies au centre et des épines sur les branches. Les fleurs blanches donnent naissance à de petits fruits ronds ne dépassant pas 5 à 6 cm
de diamètre. L'écorce du fruit à la texture grumeleuse est d'une tente vert profond qui devient jaune à maturité. Il est plus petit et plus acide que le citron.
Le combava a un arôme très intense, rappelant la citronnelle. On en utilise le fruit ou la feuille principalement à La Réunion, aux Comores,  à Madagascar et en Asie du Sud-Est.
C'est un ingrédient de base des plats Khmers, notamment le plat national : l'Amok (poisson ou poulet en sauce, cuit dans une feuille de bananier).

Le zeste du lime kaffir est utilisées par les populations rurales d'Asie du Sud Est (Cambodge, Laos, Thaïlande pour repousser les serpents qui ont cette odeur en horreur.

Excellente source de vitamine C, le combava joue un rôle antioxydant et améliore l'absorption du fer par l'organisme. Cet agrume est produit dans les pays consommateurs. L'inde et la ThaÎlande exportent les fruits et les feuilles. Peu produit en UE (petite production à la Réunion) , il existe pourtant un marché, à Londres notamment. Son acclimatation est en cours au Sud du Portugal. 

EL71 - Pachyderme moussu en automne, de Jeanne-Marie

Dans le cadre de la 9e JMFTA , Jeanne-Marie, très fidèle de cette manifestation, m'adresse une merveilleuse carte en art postal représentant un grand éléphant curieusement 
couvert avec de la  mousse...
Le faux-timbre qu'elle a conçu est en totale harmonie avec les feuilles d'automne
en tissu qui tapissent le bas de la carte.
Merci beaucoup Jamari, pour ce magnifique mail art si coloré !

19 novembre 2018

Novembre, un mois très "chou", pour Michel

Dans le cadre du challenge du mois de novembre organisé par Katédine sur notre forum, il convenait de parler de ce mois avec des inchies (petits carrés d'un inch ou 2.54 cm de coté). 

En pure novice,  j'ai voulu me coltiner à l'exercice et pour cette première expérience,  
j'ai un peu galéré dans la découpe un à un de ces minuscules morceaux et déploré -ô combien- 
de ne pas être équipée d'un massicot. 
J'ai réalisé ce mail art pour Michel, en jouant sur la gamme incroyable des choux,
 la plupart comestibles, qui sont à notre disposition dès le mois de novembre ;  
j'ai trouvé l'exercice très amusant et je n'exclue pas de recommencer un jour, 
si, entre temps,  je me suis correctement équipée pour le faire !

Bonne réception Michel !

16 novembre 2018

Vitrail magique, de la part de Jean-Paul

Deuxième mail-art reçu ce jour dans le cadre de la 9e JMFTA : c'est un magnifique vitrail en 3D, muni d'un support pour le tenir debout et c'est l'oeuvre de maître Ursu, vous l'aurez deviné.
Il veut m'apporter ainsi de la couleur et me donner de la lumière pour éclairer mon intérieur .
Il y en a bien besoin aujourd'hui où nous sommes dans la purée de pois, le brouillard, sans compter le froid humide. Et dire que la mauvaise saison ne fait que commencer...
Merci Ursu pour ce magnifique travail et cette gentille attention !

Inchies de novembre, de Jean-Paul

Je reçois aujourd'hui un superbe mail-art de Jean-Paul dans le cadre du challenge de novembre lancé par Katédine sur notre forum. Il fallait  concevoir une oeuvre en art postal sur le mois  de novembre, avec des inchies (petits carrés mesurant scrupuleusement 1 inch de coté soit 2.54 cm).

Il est vraiment magnifique, avec un fond aux couleurs automnales et des inchies représentant les animaux de la forêt et de la campagne, ainsi que des oiseaux migrateurs fuyant nos régions pour rejoindre des climats plus doux. 
Bravo Jean-Paul, je suis ravie!

Libellule et tortue, de Marcelle

Dans le cadre de la 9e JMFTA, je reçois ma première enveloppe d'art postal avec deux timbres d'artiste (hélas non compostés) de la part de Marcelle. 

Artiste douée pour la peinture, elle se lance maintenant un peu plus dans la linogravure et c'est une enveloppe ainsi tamponnée qu'elle m'adresse.
C'est très beau, merci Marcelle, c'était le premier cadeau. 
Merci également pour le petit mot dans l'enveloppe et pour tes compliments à propos de 
mon blog : j'y passe beaucoup de temps et cela me touche infiniment. 

Deuxième cadeau : la  carte postale  jointe représente une tapisserie de Jean Picart le Doux - l'univers de la mer - présentée au Musée de St Lo, dans le cadre de l'Opération Les Beaux Arts culinaires qui s'est tenue en septembre dernier, à l'occasion de la fête de la gastronomie. 
Outre les 50 chefs qui ont investi tous les musées de la Région Normande dans ce cadre, le musée de St Lo a accueilli huit chefs venus présenter une recette en relation avec un tableau choisi.

Ici c'est Valentin Daraphe de L'Escale des Sens de Carentan qui s'y colle avec la  recette "Tortue" de maki de saumon, concombre et crème légère wasabi : "Passionné par la mer qui borde ma région natale, j'ai trouvé l'inspiration de cette oeuvre à travers la représentation de poissons, tortue et motifs rappelant des algues. J'ai donc imaginé une entrée qui pourrait à la fois combiner la majestueuse tortue tout en intégrant du poisson et des algues. J'ai donc réinterprété le maki traditionnel japonnais avec une touche normande."

Je vous fais grâce du détail de la recette mais je peux indiquer que Marcelle y a souligné l'utilisation de différentes épices et la réalisation d'une tuile dentelle : bref, tout ce qu'il faut pour me faire plaisir avec deux de mes thèmes. Merciiiiiiiiii, tu es géniale Marcelle !

15 novembre 2018

EA18 - Badiane, une si belle étoile, de Jean-Paul

Toujours dans ma boite aux lettres du jour, voici une troisième épice proposée par l'ami Jean-Paul : 
il s'agit cette fois de la badiane.
La badiane est le fruit du badianier de Chine. Ce fruit forme une étoile à huit branches d'où son autre nom d'anis étoilé, dû au goût d'anis prononcé qu'il possède, plus fort que celui contenu dans l'anis vert. Lors de la cueillette les fruits sont verts, ils n'obtiennent cette couleur marron caractéristique qu'après un temps de séchage au soleil. 

L'introduction de cette épice en Europe est le fait de Marco Polo. Mais c'est seulement à partir de la Renaissance que cette épice sera très utilisée en Occident, après son importation par les Anglais. 

La badiane est l'une des composantes du mélange dit "5 épices". On l'utilise en cuisine sous forme de poudre en la râpant par exemple, dans les plats de poisson ; elle s'accommode parfaitement avec la viande de porc, le gigot d'agneau, le poulet, le gibier et les salades (en petite dose). C'est l'épice "nostalgie" qui parfume les desserts avec un goût d'antan,  dans les crèmes, les compotes, les marmelades, tous les desserts à base d'agrumes.  Les graines entières sont consommées sous forme d'infusion et sert aussi pour aromatiser les thés. La badiane est idéale dans les vins chauds servis en hiver.   
La badiane a aussi des vertus médicinales, à condition de ne pas l'utiliser en continu : 
comme tous les anis, elle favorise la digestion, elle laisse une haleine fraîche et pure ; elle est apaisante, bonne contre le stress et l'anxiété et a aussi des propriétés diurétiques reconnues. 

Encore une épice savoureuse : merci Ursu pour la re-découverte de cette belle étoile!

EA17 - Nigelle en poudre ou en huile, de Jean-Paul

Vous connaissez ma passion pour les fleurs bleues, aussi la Nigelle de Damas (Nigella Damascena) n'a pas de secret pour moi : j'aime sa corolle délicate et un peu ébouriffée, si grâcieuse dans les 
massifs de fleurs d'été. Mais attention, les graines de cette plante-là ne sont pas comestibles.

Non, là, Ursu me raconte l'histoire d'une autre nigelle,  Nigella Sativa 
Toute noire (niger pour noir), cette petite graine est utilisée comme épice, avec modération, 
car elle peut s'avérer toxique si consommée à trop grande dose. En cuisine, elle est utilisée dans tout le monde arabe où elle est particulièrement prisée ; on l'appelle aussi cumin noir ou carvi noir
Caractérisée par son goût amer, la nigelle s’utilise dans la plupart des préparations quotidiennes au Moyen-Orient, qu’il s’agisse du pain, du poisson ou des légumes. Loin de se cantonner aux plats salés, elle assaisonne très bien les desserts, yaourts et fruits en tête. 
Son utilisation est ultra simple : il suffit de la broyer à l’aide d’un moulin à poivre avant de la saupoudrer sur vos recettes.

Cette graine est aussi conditionnée sous forme d'huile. Considérée comme ayant des propriétés 
anti-inflammatoire, anti-mycosiques et anti-fongiques, l'huile de nigelle est utilisée en naturopathie, contre les maladies de peau, les douleurs musculaires, l'eczéma et semble apte à soulager les effets nocifs induits par les traitements radio-thérapeutiques . En cosmétique, elle est utilisées en lotion pour les cheveux et en application externe pour hydrater la peau. 

Encore un cadeau de Dame Nature, à bien connaître. 
Merci Ursu, pour toute la documentation fournie.

EA16 - Girofle, des clous ! de Jean-Paul

Jean Paul continue de me faire (re)découvrir des épices fameuses, qui réjouissent notre palais et excitent nos papilles :  aujourd'hui il vient me parler du "clou de girofle",
 nom donné au bouton floral du giroflier cueilli et mis à sécher au soleil. 
Le giroflier est originaire de l'Archipel des Moluques du Nord.  On retrouve les traces du commerce du clou de girofle  chez les chinois vers 200 ans avant Jésus Christ. Ils s'en servaient en les mâchant pour se donner bonne haleine et aussi pour ses vertus médicinales et culinaires. En Europe, le clou de girofle est importé par les Arables au 4e siècle, et il devient à la mode au Moyen Age. Les Portugais arrivés dans l'Archipel des Moluques en 1511 s'en assurèrent le monopole en brûlant tous les arbres situés hors de l'île de Ternate, puis ce monopole fut celui des Hollandais. On doit à Pierre Poivre intendant de l'Isle de France (Ile Maurice aujourd'hui) la prise de quelques plants lors d'une expédition et leur acclimatation d'abord sur l'Isle de France puis aux Antilles. 

Le clou de girofle est un analgésique : ses propriétés sont reconnues comme anti-inflammatoires, antiseptiques et anesthésiques, depuis longtemps proposé dans les douleurs dentaires. Il entre aussi dans la composition du khôl, primitivement onguent ophtalmique.

En cuisine il est présent dans le pain d'épices, les biscuits en mélange avec la cannelle, dans le pot-au feu, les marinades, la choucroute et il est indispensable à la plupart des currys. En Afrique du Nord, il est utilisé en infusion avec le thé, en Hollande, il est utilisé, entier, pour parfumer un vieux fromage maigre de Frise à pate dure appelé Nagelkaas (fromage à clous). 
Piqués dans une orange, les clous de girofles sont utilisés comme parfum d'ambiance, notamment au moment de Noël. Pour éloigner guêpes et abeilles de la table, en mettre quelques uns, écrasés dans une soucoupe ou en piquer un citron.

Le clou de girofle ? encore une belle épice, à utiliser sans modération !

Esperluettes de bon goût, pour Bertrand

Pour un ami amateur de grand crû et appréciant le fromage de belle facture, voici deux esperluettes qui lui parleront forcément !
bonne réception, Bertrand!

Demoiselles entrelacées (*), pour Victoria

Très graphiques et sous diverses formes,  j'ai voulu entrecroiser plusieurs esperluettes
 en jouant une nouvelle fois avec Victoria, dans le cadre de la 9e JMFTA .

(*) certaines dentelles sont aussi appelées des entrelacs 
Esperluette (&) : Caractère dont le nom est aussi mélodieux que l'esthétique est gracieuse 

Escarpolette en esperluette , pour Victoria

Ces mots sonnent merveilleusement à mon oreille :  espagnolette, escarpolette, esperluette...

Pour mon plus grand plaisir de brodeuse , j'ai réussi à combiner deux d'entre eux 
pour jouer avec Victoria dans le cadre de la 9e JMFTA
je lui en souhaite une bonne réception!

ES50 - Esperluettes au jardin, pour Marielle

Décorée de fleurs dans un dessin, ou entourée de fleurs brodées sur un tambour, 
ces deux esperluettes lui sont forcément dédiées !
Je t'en souhaite bonne réception, Marie-Aile !

ES49 - Esperluettes dessinées ou gravées, pour Marcelle

Ces deux esperluettes étaient faites pour toi, artiste férue de dessin, de peinture 
et maintenant de linogravures !
Je t'en souhaite bonne réception, Miss-Yves !

ES48 - Esperluettes "très nature", pour Colette

Jolies esperluettes,  toutes de feuillages, de branches, de champignon et de bel oiseau conçues !
Bonne réception, Colette !

ES47 - Dress code pour esperluettes, pour Thérèse

Deux esperluettes déjà prêtes à faire la fête, décorées en orange en noir !
Bonne réception, Thérèse!

ES46 - Esperluettes pour gourmet, pour Jean-François

Des couverts et une assiette en esperluette, rien de mieux pour apprécier les bons mets!
Bonne réception, Jean-François!

ES45 - Esperluettes gourmandes, pour Sabine

Pour cette nouvelle correspondante, voici des esperluettes appétissantes, 
qui donnent l'eau à la bouche ...
Je t'en souhaite bonne réception, Sabine !

ES44 - Esperluettes, gouges et plumes, pour Maho

Pour cette belle artiste, des esperluettes qu'elle aurait pu calligrapher ou graver :
Bonne réception, Maho !

ES43 - Esperluettes champêtres, pour Eve

Pour cette amoureuse des fleurs et des jardins, voici deux esperluettes en tenue fleurie de fête : 
je t'en souhaite bonne réception, Evehern!

ES42 - Esperluettes sur mer, pour Jean-Paul

Pour ce passionné d'architecture, de mer et de bateau vogue une première esperluette sur les mers lointaines, une deuxième est bâtie sur le front de mer :
Je t'en souhaite une bonne réception, Jean-Paul !

ES41 - Esperluettes charcutières, pour Nicole

Pour cette passionnée du cochon, voici deux esperluettes faisant immanquablement penser à cet animal, hélas pas au meilleur de sa forme à cet instant précis!
En espérant que ce mail-art arrivera sans trop de souci jusqu'en Belgique, 
je t'en souhaite bonne réception, Piggy !

ES40 - Esperluettes bien encrées, pour Stéphane

Pour cet adepte de l'art japonais du sumi-e et de la calligraphie, deux esperluettes à l'encre de chine :
bonne réception, Qiu !

ES39 - Jolie palette pour esperluettes, pour Christophe

Pour Christophe, l'heureux peintre destinataire de la précédente édition de la JMFTA  qui restera dans toutes nos mémoires,  voici deux esperluettes riches en couleurs :
Je t'en souhaite bonne réception !

ES38 - Esperluettes à la bretonne, pour Ti Ar Raden

Pour cette correspondante bretonne appréciant l'hermine et le noir & blanc, 
deux esperluettes très ciblées :  
Bonne réception, Ti Ar Raden !

ES37 - Esperluettes en goguette, pour Michèle

Qu'elles soient de corde ou d'osier, les esperluettes sont de tous les voyages !
Je t'en souhaite une bonne réception, Michèle

ES36 - Esperluettes taguées, pour Michèle

Pour cette correspondante appréciant les graffitis muraux, deux esperluettes taguées à la bombe :
Bonne réception, Michèle 

ES35 - Esperluettes d'architecte , pour Michel

Pour cet amateur d'art, au sens large, une esperluette en construction et une autre déjà érigée 
Bonne réception, Miwag!