27 février 2020

Mercerie livrée à domicile, de Thérèse

Nouveau service de la Poste? Non, mais une jolie fantaisie postale concoctée par Thèrèse!
Ce facteur-là fait sa tournée en triporteur (une solution bien plus écologique que les livraisons d'un certain géant du e-commerce), appuyant gaiement sur les pédales pour venir livrer de vrais tissus et rubans aux amatrices de tissu et de mercerie.
J'adore son écharpe qui vole au vent ! 
Un très grand merci à Thérèse pour cette amusante création aux couleurs de la Poste, 
toi qui t'applique  à chaque mail-art que tu m'adresses, à toujours le réaliser avec une touche
 de textile :j'apprécie tellement cette gentille attention !

26 février 2020

Appel à mail-art : Australie - Amazonie : trésors de la biodiversité

Généralités : 
Format A5 de préférence, A4 maxi - pas d'ATC - timbre et adresse au recto
Création libre -
 Appel permanent


2020 - Australie-Amazonie : trésors de la biodiversité (AA)

Ma prochaine nouvelle adresse dans une "rue d'Australie " a été l'élément déclencheur de ce nouvel appel qui me titillait déjà depuis un petit moment.

Comme beaucoup j'ai été et suis toujours extrêmement touchée par tout ce qui se passe dans ces zones du globe si importantes pour notre survie, là où un patrimoine naturel exceptionnel est à sauvegarder et à faire mieux connaître.

La faune et la flore exceptionnelle de l'Australie, des espèces qui n'existent que sur cette île-continent sont en train de disparaître définitivement, de partir en fumée (plus de 100000 km2 soit l'équivalent de la surface de la Corée du Sud ont été ravagés par les flammes ces derniers mois) et maintenant subissent des inondations aussi dévastatrices. Les aborigènes, depuis toujours, savaient aimer, respecter leur terre et la remercier, mais il y déjà bien longtemps qu'on ne les écoute plus.

Quant à l'Amazonie, qu'on appelle encore à tort le poumon de la planète, elle se rétrécit à vue d'oeil, la déforestation à vitesse grand V y est dramatique. Les peuples autochtones qui savent vivre uniquement avec ce que la nature savait leur procurer au sein de cette forêt exceptionnelle sont appelés à disparaître à court terme. Il y a déjà longtemps que le chef Raoni nous avait tous alertés sur les dangers de la déforestation et des grands projets brésiliens de barrages hydrauliques mais là encore, les grands groupes industriels n'en ont eu cure et le nouveau président brésilien Bolsonaro encore moins.

Alors si cela vous touche également,  n'hésitez pas à prendre ce sujet à bras le corps dans vos mail-arts pour y montrer les éco-systèmes si variés et si riches recelés encore par ceux deux entités tellement fragilisées par les intérêts financiers d'une poignée d'êtres sans scrupules prêts à tout pour continuer de s'enrichir au mépris de tout et de tous : merci de donner à voir la beauté des paysages naturels, les savoirs-être et savoir-faire des populations autochtones, la flore et la faune extraordinaires de ces milieux d'exception.

A voir : Vidéo du grand chef Raoni  nous parlant de son Amazonie
A voir : Vidéo sur les conséquences des incendies gigantesques en Australie

***
NOTA : Dès que je serai un peu installée (dans un toute petite location de 40 m2) je vais tenter de trouver un petit coin pour me remettre au mail-art qui me manque beaucoup mais je vais aussi me mettre très vite à rechercher un appartement plus grand à acheter, pour une adresse définitive, cette fois. Merci de votre patience.

24 février 2020

F53 - Point d'exception et broderie d'art, de Marie

Quel plaisir de découvrir ce bel ouvrage dans ma boite aux lettres ce jour. Avec Marie, c'est vrai,  il n'y a point d'exception. Ce que m'envoie cette fidèle correspondante est toujours remarquablement soigné et effectué avec pertinence par rapport à mes goûts et thèmes de prédilection. Comme en plus Marie a un don inné pour la peinture, j'avoue être très gâtée. 

Cette fois-ci,  c'est une coupure de presse régionale faisant l'article sur le point perlé en broderie de Lunéville qui lui a donné l'envie ; en peinture acrylique, elle a représenté un tambour de broderie où le motif à perle est simulé magnifiquement. Pour ajouter encore au charme de ce mail-art mes nom  et prénom ont été réellement brodés, le fil vert court encore, négligemment passé dans le chas d'une fausse aiguille taillée dans un éclat végétal! C'est très bien imité, bravo!

Si j'aime broder, je suis bien trop modeste pour m'attaquer à ce point d'exception qu'est la broderie perlée de Lunéville utilisée essentiellement dans la haute-couture et aussi pour les costumes de scène au théâtre ou à l'Opéra - cela fait déjà un moment qu'elle m'intrigue et m'attire.

Lors de salons d'art textile où j'aime aller régulièrement, j'en ai vu plusieurs démonstrations. La maestria avec laquelle les brodeuses d'art exécutent le motif est impressionnant.

On a coutume de dire d'elles qu'elles ont "les yeux au bout des doigts" pour effectuer un tel travail, aussi dense et aussi riche.
Le motif à broder est d'abord tracé sur un tissu de fond tendu sur un métier sur l'envers (généralement il s'agit de tulle de coton, un peu transparent).

Au moyen d'un crochet spécifique muni d'une sorte de petit "hameçon", elles piquent dans le motif d'une main,  l'autre main guidant par dessous le fil où perles ou sequins sont enfilés, afin de les nouer, un à un, par une boucle de chaînette. Et le résultat final est époustouflant.

Le savoir-faire de la Région de Lorraine en matière de Broderie perlée au Point de Lunéville a été inscrit au patrimoine culturel immatériel en janvier dernier. Et c'est amplement mérité. Pour en savoir plus, voici un lien vers le Conservatoire des broderies de Lunéville où s'est tenue une remarquable exposition début février 2020, seul lieu où est enseigné cet art si précieux.

Un grand merci à toi Marie, pour ce très beau mail-art, hommage aux petites mains qui maintiennent un haut niveau dans l'art de la broderie, pas aussi "suranné' qu'on voudrait le laisser croire. Un timbre "bricolé" sur les métiers d'art finalise joliment ton ouvrage.

20 février 2020

EL109 - Eléphant d'Asie au travail, de Nicole





Nicole le croyait perdu car il a mis un certain temps à me parvenir : 
Mais non, chargé comme il l'est et occupé à transborder un précieux tronc de bois précieux 
sous le commandement de son mahout, il a juste pris son temps...

Pauvre bête, que l'on exploite et que l'on martyrise encore et encore en Birmanie pour l'exploitation forestière ou ailleurs comme au Sri-Lanka ou bien encore en Thaïlande pour une exploitation touristique éhontée.
mail-art plié
mail-art déplié
Au-delà de l'exploitation de ces animaux par l'homme qui me révolte profondément,  je suis tout à fait admirative du mail-art de Nicole, qu'elle a composé, dessiné, aquarellé et enrichi de coupures de journal imprimé en tamoul,  et présenté... plié : c'est ingénieux et très chouette!

Je suis restée bouche- bée devant ce magnifique timbre éléphant en noir et blanc qui m'était  totalement inconnu. Renseignement pris, il s'agit d'un timbre sur le thème "'art de la rue", Ardif est l'auteur de l'oeuvre originale, dans une série dite  "mécanimal", où l'artiste présente des têtes d'animaux sauvages, mi réelles-mi mécaniques.

Un grand merci à toi Nicole!

T102 - Délire d'Afrique en rouge et noir, d'Isabelle

Quel grand plaisir me fait Isabelle aujourd'hui avec l'art postal qu'elle m'a composée, elle qui sait me surprendre à chacune de ses réalisations!

Ici, c'est une enveloppe aux couleurs de l'Afrique comme le laisse entendre le timbre, en fait un collage assez surréaliste.

J'aime beaucoup ces images décalées, ces personnages affublées de tête d'animaux aux antipodes les uns des autres : nous serions peu à parier sur l'association d'une girafe et d'un manchot, n'est ce pas ? 

Cela ressemble à l'extrait d'une pièce de théâtre pour enfants et  me ravit avec le bel effet du noir et blanc associé au rouge !

A l'intérieur de l'enveloppe, j'ai découvert un nouveau texte écrit à quatre mains avec son ami belge, tous deux appréciant les ateliers d'écriture. Cette fois encore, Isabelle me fournit le grand privilège de pouvoir lire cette prose où les mots sont choisis avec finesse, le vocabulaire châtié : une histoire de coiffeur, de sèche-cheveux français, utilisé par des belges... bref, une histoire savoureuse!

Un grand merci pour ce grand moment de lecture-plaisir et pour ce magnifique mail-art.

Merci aussi pour ta fidèle amitié.

19 février 2020

T101- Savant pliage pour une belle rencontre, de Frédérique

Une très belle surprise de Fred m'attendait aujourd'hui dans ma boite aux lettres : il s'agit d'un pliage-camouflage ingénieux pour une enveloppe avec des petits bateaux flottant sur une mer de dentelle bleue. Déplié, ce mail-art est particulièrement mis en valeur par le fameux timbre tout en dentelle sur fond bleu que j'adore : vous l'avez reconnu, c'est le Poinct de Tulle! 
                        recto  et verso de l'enveloppe pliée, puis ci-dessous dépliée
Merci beaucoup Fred, pour ce bel envoi, et bien sûr, que nous continuerons nos envois
dès que je serai à nouveau en mesure de mailarter.

16 février 2020

Ami Greame Allwright, je ne t'oublierai pas!


Français d'origine néo-zélandaise, à 93 ans, ce dimanche il s'en est allé. Il est parti retrouver Léonard dans le paradis blanc, au firmament des chanteurs-poètes qui ont enchanté mon adolescence, auxquels je suis restée fidèle.

Les chansons de Greame Allwrignt resteront dans un premier temps associées au souvenir des feux de camp, dans les colonies de vacances de ma jeunesse où nous entamions gaiement "Jolie bouteille, sacrée bouteille" ou "petites boites", ou encore "il faut que je m'en aille' tout comme nous le faisions avec "Santiano" et "Stewball" d'Hugues Aufray,  entre autres.

Par la suite c'est son positionnement anti-militariste et sa grande humanité, son combat pour plus de justice sociale, sa fraternité, qui m'ont séduites au travers des différentes adaptations en français des chansons de chanteurs contestataires nord-américains. Il a notamment fait découvrir aux Français les Pete Seeger, Woody Guthrie ou Léonard Cohen, mais aussi il a traduit Ferré et Brassens en anglais.

Attiré initialement par le théâtre,  il a fait de nombreux métiers avant, à 40 ans, de se lancer dans la chanson, encouragé en cela par Mouloudji qui lui permit d'enregistrer un premier disque d'adaptions,  "Le Trimardeur".

C'était un humble et grand artiste passeur et rassembleur, un excellent guitariste qui nous fit découvrir tant de belles ballades, se mettant au service des chansons à texte d'autres, à un moment où il faut bien dire qu'il y en avait fort peu sur les antennes de radio. En cherchant bien, à la cave, je dois avoir encore deux vinyles qui ont beaucoup tourné sur mon petit tourne-disque.

***
Sois ici remercié, toi l'Artiste un peu hippie, un peu bohème, un peu jazzy, pour ton parcours hors des sentiers battus qui m'a enchantée et pour toute la joie que tu continues de me donner. 

Et pour ceux qui n'auraient pas eu la chance de te connaître et de t'apprécier, voici un petit florilège de ce que tu chantais :
Merci l'Artiste, tu vas me manquer! 

12 février 2020

Haute-couture, de Colette

Très jolie surprise du jour : pour me présenter ses voeux, Colette a composé un mail-art textile (avec un noeud en tulle blanc, en bas à gauche), sur la mode avec une belle élégante en tenue pour défiler , mais aussi avec une référence à la couture maison avec un fond en "modèle de patron à coudre".
Merci Colette pour cette magnifique idée!

EA47 - Espelette, pour pimenter la vie, de Nicole

Il y a bien longtemps que mon thème sur les épices et aromates n'avait  été illustré! C'est Nicole qui le réactive judicieusement avec ce précieux produit AOP qu'est le piment d'Espelette, le roi des produits basques.
Cela me rappelle des vacances au Pays Basque, il y a quelques années, où j'avais eu le plaisir d'aller visiter ce bourg d'Espelette très touristique,  mais qui a gardé une âme : il y a là de nombreuses boutiques où d'autres spécialités basques sont proposées, toutes plus goûteuses les unes que les autres. Je me souviens notamment d'une chocolaterie artisanale délicieuse où piment et chocolat font un mariage très réussi pour le plus grand plaisir de notre palais.

Merci Nicole, pour cette belle attention !

11 février 2020

T100 - Orgueil et frustration, d'Isabelle

J'ai la chance aujourd'hui d'être destinataire d'un mail-art faisant partie d'une belle série 
autour des fables de La Fontaine.  

Pour moi, Isabelle a choisi la fable Le renard et les raisins très joliment illustrée, probablement extraite d'un ancien livre d'enfant, avec un timbre parfaitement raccord avec l'histoire, car les grappes de raisins sont bien alléchantes mais trop hautes sur la treille pour que le goupil puisse s'en saisir et s'en pourlécher les babines.
Merci Isabelle : j'apprécie ce beau mail-art !

Fable de Jean de la Fontaine - d'après Ésope (recueil Nevelet) et Phèdre (recueil Sacy) 
où la maxime était : "Le glorieux méprise ce qu'il ne peut avoir"

LE RENARD ET LES RAISINS 
Certain Renard gascon, d'autres disent normand,
Mourant presque de faim, vit au haut d'une treille
Des raisins mûrs apparemment ,
Et couverts d'une peau vermeille.
Le Galand en eut fait volontiers un repas ;
Mais comme il n'y pouvait point atteindre :
Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats.
Fit-il pas mieux que de se plaindre? 

7 février 2020

Au temps des guinguettes, par France

Dans ma boîte aux lettres du jour, voici un joli couple dansant,  pour cette carte de voeux de France,
qu'elle a pourvu d'une très jolie ganse de dentelle noire d'un très bel effet !
Au vu de leur costume, je situerai volontiers la scène à la fin du 19e siècle, comme dans 
les tableaux de bal au bord de l'eau,  dans les guinguettes.  

Après recherche pour en être bien sûre, il s'agit bien d'une reproduction libre du couple de danseurs  réalisée au crayon de papier,  extraite du tableau peint par  Renoir en 1883  "Danse au bord de l'eau"

Merci France pour tes bons voeux.

4 février 2020

Demoiselle au bouquet, de Martine

Bis repetita pour Martine, passionnée de mail-art qui m'avait déjà envoyé ses bons voeux pour 2020!
Ce n'est pas grave du tout : j'aime les portraits en sépia, extrait de vieilles photos jaunies comme ici cette demoiselle chapeautée et probablement gantée, en tenue du dimanche !
Merci Martine!

1 février 2020

F52 - En toute transparence, de Jeanne-Marie

Pour démarrer février, voici  mon exemplaire d'une toute nouvelle série de mail-arts conçue par mon amie savoyarde : c'est un recyclage des pochettes cristal dont la Poste se sert pour acheminer les beaux timbres qu'on est obligé de commander sur internet quasiment partout désormais.
Heureuse initiative que je salue, où bien sûr je retrouve deux de mes thèmes favoris, mais où j'apprécie tout particulièrement l'effet "profondeur de champ" que la transparence du support autorise.
Bravo Jamari pour ta créativité débordante, j'adore!