27 mai 2024

Nouvelles d'Ukraine en couleurs, de la part de Lubomyr

Comme cela me fait chaud au coeur de recevoir de l'art postal en provenance de la ville de Lviv ; je sais ainsi que mon correspondant ukrainien -mail-artiste engagé pour la défense de son pays- va bien!  

Bien que les combats n'aient jamais cessé dans son pays depuis plus de deux ans,  je trouve cet envoi de Lubomyr plus apaisé que les précédents, et avec davantage de couleurs. Le mot "mailart" du recto est traité un peu à la manière des tableaux aborigènes avec de multiples points peints avec des couleurs chaudes, lesquelles sont reprises ou extraites pour partie du magnifique timbre et de la vignette figurant au verso de sa création.

Merci beaucoup Lubomyr pour ta constance et ta fidèlité, c'est un honneur que tu me fais à chaque fois que je trouve l'une de tes missives dans mon courrier. 

26 mai 2024

Trois jours en Isère : le Festival Passion et Art de Saint- Aupre avec le Concours d'épouvantails organisé par Tony - Le MIAP 2024 de Christophe

Je n'avais pas bougé de chez moi depuis ma virée d'octobre dans le Dauphiné et dans le Jura. Il me brûlait donc de retourner faire une escapade de quelques jours en Isère, où j'ai maintenant plusieurs amis et connaissances en divers lieux du département.

Le vendredi, je suis arrivée au pays des Terres Froides à Val de Virieu où j'ai retrouvé deux de mes hôtesses avec grand plaisir. Après-midi détente avec l'une et repas participatif et convivial chez l'autre en soirée : j'y ai retrouvé toutes mes compagnes du stage de poterie de l'an passé -belle surprise!- Charmant moment chaleureux et de partage! Merci mesdames!

Dès le samedi matin je reprends la route pour rejoindre mes amis du Vercors, où je vais passer le reste du week-end. A l'autoroute je préfère les départementales pour m'emplir les yeux de ces paysages somptueux,  bien différents de ceux de la Chartreuse et du Voironnais et plus accidentés. Je longe de nombreuses noyeraies (nous ne sommes pas très loin de Grenoble)... les couleurs du printemps sont à leur apogée : embrasser du regard tant de nuances de vert m'ont remplie de joie, j'aurai voulu pouvoir les peindre! c'était si rafraichissant! Puis, pour terminer le parcours via Saint-Marcellin (oui le pays du bon fromage) et rejoindre Rencurel, je dois suivre la voie très étroite des gorges de la Bourne après avoir traversé Pont-en-Royans, village célèbre pour ses vieilles maisons construites à flanc de montagne et surplombant la rivière. 

Le temps exceptionnellement ensoleillé nous décide à nous rendre de suite au festival Passion et Art de Saint-Aupre pour y découvrir tous les exposants artisans et artistes réunis chaque année dans ce petit village très dynamique au niveau culturel : notre motivation est amplifiée par l'envie d'y découvrir la créativité des adultes et des enfants qui concourent pour l'attribution d'un prix du plus bel épouvantail, chacun dans sa catégorie, à l'initiative du grand Tony Mazzochin. Voyez vous-mêmes comme c'était chouette : 

1/le concours adulte 

Bebet Larzan // Feldman 
Fleur // Georges de la Morge
Partage-Bonheur avec Tony // Les copains d'abord
Mme Scarecrow // Oups!
Samourai // Ouste // Pique et Pique 

2/ le concours enfant 
Ah la la j'ai la trouille // Aie j'ai peur // Andalousette


Bad me // Carboum // Epou..pirate 

Patate // Poutin // Ti es bo tibo pino

3/ et pour finir les épouvantails de Tony (hors concours évidemment)
Clic Clac Comak // Covidia / Georgie 
****
*Résultats du concours publiés le 27 mai :
Grand prix du jury : "le partage du bonheur".
Grand prix du Public : "oups!"
Grand prix des enfants : "andalousette"
Tous les 24 participants on reçu une récompense
***

En rentrant de Saint-Aupre, fatigués après toutes nos pérégrinations en plein soleil, nous reportons la visite du MIAP au lendemain, préférant nous rafraichir, assis sur un banc face à la montagne, afin de savourer à l'envie le paysage grandiose sous nos yeux, d'apprécier le chant des oiseaux très actifs à cette saison et de se laisser bercer par le bruit de la rivière, la Doulouche, qui sinue au bas du terrain : quoi de plus idyllique que ce moment suspendu dans le temps, à nous raconter les dernières nouvelles des uns et des autres ?  

Après une bonne nuit de sommeil réparateur, ma visite du MIAP dans sa nouvelle scénographie installée par Christophe a lieu ce matin : voici ci-dessous le plan et la succession des thèmes abordés pour la saison 2024 mais je laisse les visiteurs potentiels le découvrir, il y en a bien pour une bonne heure, tant la collection des  oeuvres exposées est riche  (environ 300 pièces).


 

Recto de la Carte postale 2024 éditée par Christophe Blaise pour faire connaître son MIAP*

Texte du Verso de la carte :  "Blotti au creux d'une vallée du Vercors, ce minuscule musée présente quelques centaines d'oeuvres postées des 4 coins du monde. Un univers coloré, poétique et humoristique qui entraine le visiteur à la découverte du mail-art"

M.I.A.P. Musée International de l'Art Postal
192 chemin de la lauze - 38680 RENCUREL
Visite sur réservation : 06.77.25.99.05
Adresse mail : basile.tof@gmail.com

* si l'on était puriste on devrait dire MMIIAP pour : Micro Musée International et Indépendant d'Art Postal mais pour rendre cet acronyme plus lisible et facile à retenir, le raccourci MIAP est parfait.


Et début d'après midi, c'était déjà temps de reprendre la route et de retrouver Massy. 

Au revoir les amis, à bientôt peut-être pour découvrir le Grand Bazar de Saint Martin en Vercors qui a choisi pour thème cette année le Monde du Cirque ; ce thème est donc celui retenu cette année par Christophe pour le MIAP d'où son appel à mail-art qui vous est redonné ici.

L'exposition d'art postal qui en découlera se tiendra dans la Grange Ouverte de Saint Martin en Vercors jusqu'au 25 aout prochain. Alors n'hésitez pas à participer : les envois  d'art postal sur ce thème sont possibles jusqu'au 15 juillet prochain. 

24 mai 2024

Pureté dans le vol d'un bel oiseau marin, de Daniella

Comme je suis heureuse de retrouver l'art postal de Daniella dans ma boite aux lettres : quelque soit le sujet de son envoi, c'est toujours original tant l'éventail des créations de ma correspondante bretonne est large. 

Aujourd'hui c'est la technique du gaufrage à laquelle elle s'est essayée, mais sans disposer d'une presse, c'est effectivement difficile d'obtenir un volume conséquent à la main,  avec la crainte de le voir trop  s'aplatir lors de son acheminement postal. Le risque pris a été payant, car voici le bel oiseau de mer que j'ai reçu:

Pour être honnête, à l'arrivée, on sent le volume de l'impression surtout en passant la main dessus, mais en jouant avec les contrastes de la retouche photo, j'ai quand même réussi à vous le montrer. Il est si beau qu'il en a ébloui le postier, si bien que le compostage du timbre n'a pas eu lieu.

Un grand, très grand merci à toi Daniella! Tu te remets doucement à la création et je suis heureuse et flattée de voir que tu m'as choisie pour l'envoi de l'une de tes nouvelles oeuvres. 

20 mai 2024

Christophe Blaise sera le grand invité de FB Drôme-Ardèche, aujourd'hui à 17 heures : tous à l'écoute!

Vous voulez en savoir plus sur le MIAP ? Rendez vous aujourd'hui lundi 20 mai à 17h sur France Bleue Drôme Ardèche à 17h dans l'émission "le grand invité". Christophe Blaise y parlera de son petit musée.

Le Musée International de l'Art Postal - Crédit photo de Christophe Blaise
Si vous ne connaissez pas encore ce mini-musée et si vous voulez entendre un artiste passionné vous parler d'art postal, et peut-être aussi de son appel à mail-art sur le monde du cirque, dans le cadre du Bazar de Saint-Martin de cet été, ne ratez pas ce rendez-vous avec l'ami Christophe! 

16 mai 2024

A la manière des peintures aborigènes, de Marcelle

Il y a quelques semaines, j'avais laissé un commentaire sur un post du blog de Marcelle où elle relatait sa participation à un stage, sur deux jours, pour y réaliser des peintures à la manière des artistes aborigènes. Que voilà une magnifique idée, sans compter la belle harmonie des couleurs entre les motifs et le timbre !

Recto et Verso de l'enveloppe de Marcelle
Et aujourd'hui je reçois ce courrier, parfaitement distribué sans aucun dommage pendant l'acheminement postal : bravo à tous les messagers d'Hermès, et bravo à toi Marcelle car tu as su à bon escient utiliser ces sortes de peaux d'écorces de boulot pour y figurer des symboles utilisés couramment par les aborigènes. Merci, vraiment.

15 mai 2024

T167 - Floraison alpine, de Nadine

Trouvé tardivement dans ma boite aux lettres, voici un bien joli bouquet qui ne saurait me laisser indifférente!

Merci Nadine, de penser ainsi à moi avec cette brassée de fleurs alpines, rebrodées à la main avec le jaune des trolls, sortes de gros boutons d'or, les seuls actuellement fleuris dans les prairies gorgées d'eau que tu peux apercevoir de chez toi.

Merci d'avoir si bien marié le timbre français sur les ancolies, que j'aime beaucoup, il fait partie intégrante du bouquet. 


J'aime aussi le vol des hirondelles de tes tampons maison qui nous annoncent le printemps, même si il est difficile d'en voir les bons côtés pour l'instant tant il est humide ou orageux. 

Espérons que ce temps plus que capricieux n'entame pas l'entrain des jardiniers amateurs, qui s'activent à la "belle saison" dans les jardins ouvriers. Merci aussi pour ce deuxième beau timbre qui les célèbre : l'état d'esprit qui y règne souvent, avec une notion de partage et d'échanges, tout comme les conseils donnés pour obtenir tel légume ou la distribution entre voisins de parcelles du surplus de production quand tout arrive à maturité en même temps, toute cette fraternité et cette convivialité me plaisent bien : il n'y en a pas suffisamment pour tout le monde, les places sont chères, surtout dans les villes. 

Un grand merci à toi, chère Nadine, ta montagne doit être bien jolie lorsque toutes ces jolies fleurs alpines sont à leur apogée.  

13 mai 2024

Fleur de lotus et poésie dans une déclinaison de bleus, de Nicole

J'ai été heureuse de recevoir aujourd'hui cette enveloppe singulière, recouverte d'une feuille de métal repoussé,  pour y figurer la fleur de lotus, symbole de sérénité :  c'est une très gentille attention de Nicole, amie fidèle, que je remercie infiniment. 

A l'intérieur, j'ai trouvé une palette de bleus ainsi qu'une très belle citation poétique de Khalil Gibran.

"L'Art est un pas de la nature vers l'infini" - Khalil Gibran
Liste de bleus, non exhaustive, extraite du livre de Régis Lejonc : Quelles couleurs! paru aux éditions Thierry Magnier
Je vais m'appuyer sur les vertus supposées du lotus, et en attendant de retrouver un peu de sérénité, je te remercie beaucoup Nicole pour ce bel envoi, avec toujours quelques références aux livres.

10 mai 2024

En conversation rigolote, deux flamboyants personnages d'Eric

Aujourd'hui j'ai aussi eu la joie de découvrir dans ma boite aux lettres l'une des fameuses boites à thé d'Eric, dont le fond sert de support à des visages de personnages hauts en couleurs et plus ou moins hirsutes. Et ces deux là sont particulièrement réussis. 

Je dois ajouter que ce genre de réalisation en 3D fait également le bonheur de Myrtille, ma copine à quatre pattes, toujours très attirée par tout ce qui est fil, ficelle, et encore plus fourrure ; elle me rend toujours difficile la prise de la photo car bien sûr vu le volume, impossible de scanner ce genre de mail-art. 

Bien sûr, vous les avez reconnus, ce sont des personnages d'Eric Babaud, qu'il m'adresse cette fois-ci depuis Sainte-Anastasie, sur le lieu même de sa dernière exposition de début mai. J'apprends avec plaisir que cette expo sur deux jours a rencontré un franc succès : si la notion même d'art postal n'évoquait rien à la plupart des visiteurs, ils sont repartis de là, fort enchantés par ce qu'ils y ont découvert. Bravo Eric et merci pour tout ce que tu fais pour qu'un maximum de gens puissent s'adonner à cette activité, tellement réjouissante.

Merci à toi et à tous les artistes et mail-artistes qui interpellent notre humanité et nous rappellent que la poésie, la fantaisie, l'humour mais aussi la satire et la caricature ont encore de beaux jours devant eux, et quoi qu'en pensent les média mainstream, nous continuerons à nous exprimer sur tous les sujets qui nous touchent avec nos bouts de cartons, nos bouts de  chiffons et nos bouts de ficelles.

Merci Eric de ton soutien et de ton amitié.

Qui a volé l'orange ? certainement pas les flamands roses de l'étang de Thau, d'Isabelle

A la fois land-art par le timbre, surréaliste par la composition dans une ambiance plutôt marine, textile par le motif en volume crocheté avec brio, voici un art postal tout à fait singulier et forcément identifiable, car  signé par "Isabelle et Léon". 

Après la jolie broche coquelicot reçue lors de notre tout premier échange - la fleur du champs où va paître Léon le mouton qui ne voulait pas finir dans une assiette- nous voici maintenant dans l'épicerie d'Isabelle, récemment réouverte, avec cette superbe orange encore feuillue, ce sont celles que je préfère.

Un grand merci à toi Isabelle. C'est fort original.

Si vous n'avez jamais visité encore le blog d'Isabelle je vous le conseille, cela fourmille d'inventions laineuses toutes plus jolies les unes que les autres. J'ai notamment beaucoup aimé le calendrier de l'Avent qu'elle a envoyé à Eric Babaud 24 jours durant, avec un mail-art fruit ou légume différent à chaque fois : une magnifique réalisation mail-artistique originale.

6 mai 2024

L'homme qui aimait les livres nous laisse en plan : merci à jamais, monsieur Bernard Pivot

à gauche : Bernard Pivot en 1998. (Phototheque Lecoeuvre/Collection ChristopheL. AFP)
à droite : Bernard Pivot chez Mollat, à Bordeaux. © Crédit photo : Archives du Journal Sud Ouest

Né le 5 mai 1935 à Lyon et parti le lendemain de son 89e anniversaire, c'est le coeur gros et plein de tristesse que j'apprends la disparition aujourd'hui de Bernard Pivot, le célèbre journaliste, écrivain  et présentateur télé de deux émissions cultes "Apostrophes" et "Bouillon de Culture", qu'il anima longuement sur le service public. 

C'était un bon vivant, un amoureux des livres (et aussi du football et de la bonne cuisine lyonnaise) mais pour moi, il a été surtout un moyen de découvrir le plaisir de lire et le goût des mots, de la langue française et de l'orthographe. J'ai aimé participer à ses célèbres dictées, truffées de pièges et d'écueils mais c'est ainsi que l'on progresse. Bien sûr que je n'ai pas lu autant que je l'aurai aimé, mais je sais que pour moi comme pour beaucoup d'autres Français, il a été un diffuseur culturel extraordinaire.

Sur France Culture : émission Les vendredis d'Apostrophe - Pierre Assouline

Comme son collègue Jacques Chancel qui me fit découvrir de très nombreux artistes dans son Grand Echiquier, Bernard Pivot m'ouvrit des espaces insoupçonnés avec ses conseils de lecture. Alors merci, oui, un très grand merci Monsieur Pivot, je sais que je vous dois énormément. 

1 mai 2024

Pour le 1er mai 2024, laissez-moi vous offrir un petit brin de muguet porte-bonheur

Pour la première fois cette année, je n'ai pas pu vous adresser un mail-art pour vous souhaiter une belle Fête du Travail, alors acceptez ces jolies clochettes qui ne seront hélas que virtuelles et donc inodores en guise de porte-bonheur. 

Profitez bien de cette journée et savourez ce jour de congé férié qui tombe en plein milieu de la semaine,  tant qu'il existe encore! 

Pour compléter ces quelques brins et les broches anciennes dédiées à cette fleur porte-bonheur , voici quelques dictons météorologiques, du temps où les préoccupations du monde rural dominaient notre quotidien :

« Au premier jour de mai, blanche gelée tue les fruits de l’année. »
« Au premier mai, fleurit le bon muguet. »
« De la pluie le premier jour de mai, ôte aux fourrages de la qualité. »
« Quand le premier mai, la pluie oint, il n’y aura pas le moindre coing. »
« Pluie du premier mai, présage année fertile. »
« Pluie du premier mai, sécheresse le reste de l’année. »
« Quand il pleut le premier jour de mai, les vaches perdent la moitié de leur lait. »
« Quand il tonne le premier jour de mai, les vaches auront du bon lait. »
« S’il pleut le premier mai, le bœuf gagne et le cochon perd. »
« S’il pleut le premier mai, le cheval gagne son procès et la truie le perd. »

un bouquet de muguet aussi dense que ceux que j'ai  pu cueillir dans ma jeunesse, dans les bois entourant mon village.